Pluies, d’ici et d’ailleurs

Une page pour voyager sous les pluies du monde entier.

 

Z Ferraris_Les mystères de Djeddah_couvÀ Djeddah :

 » Il sortit dans la rue sans attendre qu’elle l’ait rejoint sur le seuil, et se retourna une seule fois pour lui envoyer un petit salut de la main. Il s’aperçut alors, avec un choc pareil à celui d’une décharge d’adrénaline, que la chaussée était humide, que les fenêtres scintillaient dans la lumière des réverbères, tandis qu’une pluie fine et douce comme un duvet caressait son visage et ses mains. À mesure qu’il s’éloignait, la pluie se mit à tomber plus fort, éclaboussant ses pieds, crépitant autour de lui telle une multitude d’impulsions électriques, le cinglant jusqu’à ce que sa chemise détrempée lui colle à la peau, et qu’il se mette à sourire. La pluie ! Les gens sortaient de leurs maisons, les enfants se précipitaient sous l’averse avec des cris de joie, hommes et femmes se penchaient aux balcons et contemplaient le ciel, comme pour demander à Allah pourquoi il avait tellement tardé à leur envoyer ce miracle. »

Zoë Ferraris, Les Mystères de Djeddah (City of veils, 2010)

 

Russell C_Baiser de Glasgow_Calmann Levy_couvÀ Glasgow dans les années 50 :

 » On dit que les Esquimaux ont une centaine de mots pour désigner la neige. Les Glaswégiens doivent en avoir deux fois plus pour qualifier les différents types de pluies qui s’abattent sur la ville d’un bout à l’autre de l’année. En hiver, Glasgow subit l’assaut de mille balles froides et mouillées; en été, la pluie tombe en globules gras et tièdes, comme si le ciel transpirait sur la ville. »

Craig Russell, Le Baiser de Glasgow (The Long Glasgow kiss, 2010)

 

Izner C_Le Pas du renard_couvÀ Paris et ailleurs dans les années vingt :

 » À New York, la pluie est imprégnée d’essence, à Hollywood, de poussière, à Bruxelles d’huile d’arachide rancie. Ici elle se mélange au crottin de cheval, au pain qui cuit dans les fournils, aux herbes jaillies du macadam, au café noir. »

Claude Izner, Le Pas du renard, 2016

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s